Anna partage sa découverte du Tunnel de Lave coulée 2004


Mon tout premier article sur le blog d’Envergure Réunion !

Anna stagiaire chez Envergure Réunion

Anna

Bonjour et bienvenue à toutes et tous. En tant que stagiaire au sein de la structure mais également toute nouvelle au cœur de l’île, je partagerai avec vous au fil d’articles, mes expériences et ressentis personnels sur chaque activité. N’ayant jamais pratiqué ni tunnel de lave, ni canyoning, tout ce que je testerai sera une nouveauté autant pour moi que vous.

Arrivée depuis peu, mon avis sur cette île aux mille facettes s’est, lui, construit très rapidement. La Réunion ce sont des paysages magnifiques, une flore exceptionnelle, des espèces endémiques sur ce si petit bout de terre surnommé l’île intense. Mais c’est également le privilège de découvrir un monde souterrain hors de l’espace et du temps. Pour la première fois de ma vie, j’ai pu en faire l’expérience au cours de différentes descentes au cœur des entrailles de la Terre : les tunnels de lave, traces laissées par les différents pitons après leurs éruptions.

Ma toute première sortie commence par le parcours tunnel de lave découverte de la coulée de lave de 2004. Un peu d’appréhension comme chaque personne qui s’engage pour la toute première fois dans ce type d’expérience je présume: le noir va-t-il m’angoisser? Suis-je claustrophobe? Est-ce qu’il s’agit vraiment de spéléologie décrite comme dans les films/livres ?

Premier contact

Accès tunnel de lave Sainte Rose

Marche d’approche pour accéder à l’entrée du tunnel de lave

Julien, le moniteur sur cette sortie, me rassure au téléphone, et très vite mon appréhension disparaît laissant place à la curiosité et l’excitation. Le lieu de rendez-vous se situe parking de la vierge au parasol accessible par voiture ou bus. La route pour y parvenir depuis Saint-Joseph est tout simplement magnifique et pour peu que vous ayez déjà commencé à sillonner l’île, cette partie vous émerveillera d’autant plus. Lorsque l’on pénètre dans l’enclos du volcan, la nature jusque-là très sauvage et verdoyante du sud, laisse place à un paysage presque lunaire constitué de basalte parsemé de la maigre végétation qui reprend ses droits année après année sur les flancs du piton. On démarre par une toute petite marche d’approche d’environ 10 minutes, entrecoupée d’explications à propos de la nature environnante et de la formation de ces coulées à travers l’histoire du volcan. Arrivés à l’entrée du passage qui nous permettra de pénétrer dans l’antre de la coulée, on s’équipe : coudières, genouillères, casque et frontale sont de rigueur pour explorer ces longues galeries.

La visite du tunnel de lave, on y est !

Tunnel de lave Sainte Rose

Visite tunnel de lave de la coulée 2004 sur l’île de la Réunion.

On se faufile dans le tunnel par une petite entrée sans grande difficulté. Tout de suite je trouve l’intérieur très surprenant. Au contact de l’air, la lave désormais rendu à l’état solide, s’est matifiée d’un vernis scintillant. Les formations sont très rondes avec un beau gris métallisé, je trouve ça magnifique. Notre aventure se poursuit par le seul passage délicat de cette visite : un segment de 10 mètres à quatre pattes qui reste, cependant, très large. Une fois celui-ci passé avec brio pour l’ensemble de notre équipe, on se retrouve, à ma grande surprise, sur des salles de taille spacieuse où l’on peut vaquer aisément. Nous sommes bien loin donc, des tunnels imagés comme des trous de souris dans lesquels je pensais évoluer. La visite est parsemée de rencontre avec des stalactites/stalagmites sur les bords du tunnel, et des plafonds ressemblant davantage à des gouttes de chocolat qu’à de la lave solidifiée. Au choix nous pouvons emprunter deux passages un peu plus sportif/périlleux au cours de ces 2h sous terre. Mon âme d’aventurière titillée, je décide de tenter l’expérience, tout comme l’ensemble du groupe qui joue le jeu, même les hommes au gabarie un peu plus large. Le challenge est réussi pour tout le monde sans aucune frayeur malgré les appréhensions de chacun au départ. Nous réalisons que nos préjugés ne correspondent pas du tout à la réalité. Julien nous fait faire quelques jeux très ludiques, non obligatoires là aussi, mais qui vous le verrez, rajouteront une petite touche originale à cette activité déjà unique en son genre. Son savoir sur la volcanologie et l’histoire de la Réunion sont passionnantes. Après un petit moment de calme, de méditation presque au cours duquel nous écoutons sans un bruit les sons environnants, on ressort du tunnel de lave par un autre chemin qu’à l’aller. Le but étant de prolonger l’exploration jusqu’à la fin. De retour aux voitures, on termine cette belle après-midi par une bière pour certains, thé glacé ou eau pour d’autres dans une ambiance très conviviale et détendue. Et voilà, 1 tunnel d’effectué sur les 3 proposés. Selon les dires de Julien, chaque coulée a sa particularité et son côté atypique, alors vivement les prochains 😉 .

Anna

Cliquez ici pour découvrir toutes les sorties tunnel de lave proposées par Envergure Réunion

Stalactite dans le tunnel de lave

Magnifique stalactite de lave dans le tunnel de la coulée 2004.

Plafond dans le tunnel de lave.

Plafond vitrifié dans le tunnel de lave

Please follow and like us:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*